Si la page ne se réaffiche pas automatiquement, cliquez ici

   
  obdesign
  musiques du mondee
 
 Histoire de la musique classique occidentale.

En donnant une suite à la musique grecque ancienne et à celle de la Rome antique, la musique classique occidentale trouve son origine dans le chant chrétien diffusé par les communautés des premiers siècles. L'unification des rites fera évoluer la musique vers le chant grégorien, monodique et apparaîtra alors le premier système d'écriture musicale en occident.

La polyphonie interviendra dans les siècles suivants, qui nécessitera une écriture plus précise, mise en forme par le moine Guido d'Arezzo. La transmission de la musique populaire, des troubadours notamment, étant orale, seule la musique sacrée du moyen âge des écoles successives (ars antiqua et ars nova) parviendra jusqu'à nous. La pré-renaissance verra se développer essentiellement les écoles de musique franco-flamandes qui seront à l'origine de la théorie de l'harmonie.

Au XVIe siècle se produit l'un des événements les plus importants pour la diffusion de la musique : la création de l'imprimerie musicale. C'est aussi le siècle de la naissance du madrigal dont le représentant le plus important est Claudio Monteverdi qui sera également à l'origine de ce qui deviendra l'opéra. Le développement extraordinaire de la musique lors des siècles suivants aboutira à la perfection des compositions de Johann Sebastian Bach pour la période baroque et de Mozart pour la période classique.

Au début du XVIIIe siècle domine la personnalité de Ludwig van Beethoven. C'est la « saison du grand symphonisme allemand » comme le XIXe sera celle de l'opéra italien avec Gioachino Rossini ou Giuseppe Verdi et du romantisme échevelé avec Franz Liszt et Frédéric Chopin. Ce sont les deux siècles de la musique romantique.

À la fin du XIXe siècle le système harmonique est poussé jusqu'à ses limites notamment par Richard Wagner et Gustav Mahler, et aboutit à la crise du système tonal, telle qu'elle ressort dans le prélude de Tristan et Isolde de Richard Wagner. Une révolution s'ensuit avec la création dans la deuxième décennie du XXe siècle, par Arnold Schoenberg et ses élèves, d'un nouveau système, le dodécaphonisme. C'est la période de la musique moderne, riche en innovations harmoniques et rythmiques, dont les plus grands représentants sont Igor Stravinsky, Bela Bartok ou Maurice Ravel.

La deuxième partie du XXe siècle voit l'émergence de la musique contemporaine, période dense d'expérimentations et de remises en causes, du sérialisme intégral de Pierre Boulez, au happening musicaux de John Cage, et les innovations de Karlheinz Stockhausen avec l'électronique. À partir de 1960, la diversité des courants musicaux s'enrichit considérablement, avec la musique répétitive des américains Steve Reich, Philip Glass, John Adams, l'école spectrale de Gérard Grisey et Tristan Murail, ou encore le courant postmoderne Arvo Pärt, Henryk Górecki.

 
 
 
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=